Téléphone

Contact

Rechercher

LinkedIn

Les 4 standards officiels des huiles essentielles

travail-à-façon-sur-mesure-huile-essentielle

L’utilisation des huiles essentielles est soumise à une réglementation particulière et il en est de même pour les standards.

 

Voici un récapitulatif des standards officiels (français et internationaux) des huiles essentielles et leurs spécificités.

 

  • AFNOR

afnor

L’AFNOR est l’association française de normalisation. Créée en 1926, elle concerne aujourd’hui une multitude de secteurs incluant les huiles essentielles via la commission T75A Huiles essentielles. Cette commission regroupe les acteurs industriels et publics du secteur et a la charge de définir les normes relatives à la qualité et méthodes d’analyse des huiles essentielles. Chacun des acteurs se base sur son historique d’analyses pour cartographier les typicités régionales ou variétales des plantes afin de définir un ou des standards représentant leur qualité. On parle alors de Normes Françaises (NF) ou de NF ISO si les standards français et internationaux sont identiques.

Dans une norme AFNOR d’huile essentielle on y retrouve principalement les caractéristiques :

  • organoleptiques (couleur, odeur, aspect),
  • physico-chimique (densité, indice de réfraction, pouvoir rotatoire)
  • et le profil chromatographique (liste de substances aromatiques majoritaires ou typiques de l’huile essentielle).

 

  • ISO

ISO

Créé en 1956, L’ISO est l’organisme international de normalisation, il est composé des organismes nationaux de normalisation. Dans le cadre des huiles essentielles l’ISO œuvre à la mise en commun des données et informations des commissions nationales pour créer un référentiel unique. Dans cet objectif plusieurs dizaines de normes AFNOR ont été portées à l’ISO et, après concertation des différents organismes nationaux, une norme ISO commune a été définie. Ces normes partagent sensiblement la même structure et type d’informations que les normes AFNOR mais avec une portée internationale.

 

  • La pharmacopée européenne

pharmacopée européenne

Dans le cadre de la pharmacopée Européenne nous ne parlons pas de normes d’huile essentielles mais de monographie. Les huiles essentielles décrites dans ces monographies ont été ou sont encore utilisées dans des préparations pharmaceutiques en tant que substance active ou excipient. Afin de sécuriser l’usage de ces huiles essentielles, la qualité a été précisément définie dans ces monographies. On pourra reprocher à ces monographies leur non-homogénéité réciproques avec les normes AFNOR et ISO équivalentes. Les monographies pharmacopée restent également plus génériques et ne recensent pas systématiquement des typicités géographiques pour une même origine botanique. Cependant, elle reste un guide solide pour sélectionner des huiles essentielles et dispensent globalement le même type d’information que l’ISO et l’AFNOR.

  • FCC – Pharmacopée USA

food chemicals codex

Dans le même registre, il est possible de retrouver des monographies du Food Chemical Codex édité par l’USP (United State Pharmacopoeia). Contrairement à sa cousine européenne, cette pharmacopée propose non pas un profil chromatographique, comme cela se fait classiquement, mais une analyse infrarouge. Trop imprécise, cette analyse ne pourra pas être utilisée comme une base de sélection de qualité. Cependant ces monographies définissent des bornages sur les constantes physico-chimiques (densité, indice de réfraction, pouvoir rotatoire) qui sont des données plus usitées mais insuffisantes pour attester complètement de la qualité de l’huile essentielle.

 

  • Standard internes

Il existe des huiles essentielles pour lesquelles il n’y a pas de référentiel public car pas encore étudiées par les organismes de normalisation ou trop difficiles à établir dans l’état actuel des connaissances. Chaque acteur crée alors son standard qui définit la typologie de l’huile essentielle à obtenir en fonction de son historique analytique. S’il est impliqué directement dans la mise en culture de la plante, son expertise prévaut sur l’HE qui en découle. On définit ainsi un référentiel interne à respecter qui assurera une stabilité de la composition de l’huile essentielle.

 

En complément de ces standards, il existe d’autres labels, officiels ou non, afin de permettre de mieux caractériser les huiles essentielles.

 

Apprenez-en plus dans notre prochain article : Focus sur les labels des huiles essentielles