Téléphone

Contact

Rechercher

LinkedIn

Mode d’action des huiles essentielles chez l’animal

Article 3 - Mode daction des huiles essentielles chez lanimal

Le monde change et les attentes du consommateur évoluent fortement ; d’une alimentation de nécessité, nous avons basculé vers une alimentation de santé.

Cette évolution des mentalités et des comportements conduit l’industrie alimentaire, et toute la chaîne en amont, à revoir son modèle, pour produire mieux, de façon durable et sûre.

C’est ainsi qu’HERBAROM, comme plusieurs autres acteurs des filières animales, a mené des recherches et trouvé des solutions alternatives pertinentes basées sur l’utilisation des huiles essentielles.

Nous allons vous présenter aujourd’hui comment ces huiles essentielles agissent chez l’animal.

 

Comment fonctionnent les huiles essentielles dans la nutrition animale ?

 

Les composants des huiles essentielles peuvent présenter différentes activités biologiques chez les animaux comme chez l’homme :

  • antimicrobienne,
  • antioxydante,
  • stimulatrice des récepteurs biologiques.

L’action de ces biomolécules dépend de leur devenir dans l’organisme lors de leur consommation, puis de leur potentiel d’activité au niveau de leurs cibles biologiques.

La modulation de l’absorption des huiles essentielles par l’organisme plus ou moins tôt dans le processus digestif,  se fait par la matrice de l’aliment, selon sa composition chimique ou son mode de présentation, libre ou protégée par encapsulation et la dose d’utilisation.

 

Téléchargez le guide pour en savoir plus sur les huiles essentielles en nutrition animale !

 

 

Les différentes actions des huiles essentielles en nutrition animale

 

 

Selon leur site d’absorption, l’action des huiles essentielles se fera à différents niveaux et avec différentes actions :

  • Action systémique pour les molécules absorbées dans la partie haute du système digestif,
  • Action sur le contenu digestif lui-même, en agissant sur le microbiote,
  • Action antioxydante en agissant sur l’état d’oxydation des tissus de l’animal,
  • Action sur l’immunité en agissant sur les inflammations,
  • Action sur les fonctions digestives,
  • Action sur le métabolisme animal,
  • Et enfin comme chez l’homme, action sur son système nerveux et son comportement.

 

On le voit, les huiles essentielles et leurs métabolites ont un potentiel important et un large champ d’actions qui reste pour une bonne part à explorer et à expérimenter.