Téléphone

Contact

Rechercher

LinkedIn

Les huiles essentielles, des solutions efficaces en nutrition animale

Article 4 - Les huiles essentielles, des solutions efficaces

Par la complexité des molécules qui les composent, les huiles essentielles empêchent tout phénomène de biorésistance et c’est ce qui rend ces solutions alternatives particulièrement efficaces sur la durée.

 

 

Le spectre d’action des huiles essentielles est large et intervient à différents endroit de l’organisme de l’animal :

  • En usage interne via l’aliment ou l’eau de boisson pour les propriétés antimicrobiennes, antiparasitaires internes, mais aussi pour leur action sur les ectoparasites (poux rouge), la sphère pulmonaire ou sur la flore digestive.
  • En utilisation externe, en traitement cutané (dermites, mammites, piétins), ou en fumigation des bâtiments d’élevage, traitements de surface ou des litières (antimicrobiens, anti parasitaire, répulsifs des insectes volants).

 

Téléchargez le guide pour en savoir plus sur les huiles essentielles en nutrition animale !

 

Exemples d’usages ciblés des huiles essentielles sur 3 espèces animales différentes

 

Porc (4)

Chez le porc, des études suggèrent l’intérêt des huiles essentielles sur la croissance, la microflore intestinale, l’anti-oxydation, la fonctionnalité immunitaire, les qualités de la viande.
Il a d’ailleurs été constaté que l’entéropathie proliférative porcine causée par des souches spécifiques d’Escherichia coli a pu être contrôlée par l’application dans l’alimentation d’huiles essentielles riches en carvacrol.

 

Volaille (4)

Chez la volaille, la supplémentation alimentaire en thymol et carvacrol améliorerait les performances, augmenterait les activités enzymatiques antioxydantes, retarderait l’oxydation des lipides, favoriserait les activités des enzymes digestives et la réponse immunitaire. Certains composants d’huiles essentielles auraient plus précisément un effet contre Clostridium perfringens et l’entérite nécrotique.

 

Ruminant (4)

Chez les ruminants, une amélioration de la digestion a été observée, entraînant une réduction de la méthanogenèse et de l’excrétion d’azote.

 

 

 

 

D’autres études montrent que l’utilisation de formulation à base d’huiles essentielles extraites d’Origanum vulgare (Lamiaceae) et de Citrus spp. (Citraceae) dans les élevages ovins permettrait de diminuer l’intensité et la prévalence de l’infection coccidienne au sein du troupeau et d’augmenter la croissance des agneaux.

 

 

Chez HERBAROM nous sommes convaincus de l’intérêt prometteur des huiles essentielles, elles doivent être considérées comme une solution plus naturelle dans la gestion des élevages et dans le maintien en bonne santé des animaux.